Groupe scolaire Curie Pasteur

rue Després, 72700 Allonnes

280

Programme

Démolition compris désamiantage puis reconstruction d’une école maternelle (6 classes, 150 élèves, salle de propreté, 2 salles de repos, salle de motricité, bibliothèque, locaux administratifs et techniques), démolition puis reconstruction d’un restaurant scolaire (220 repas), construction d’un accueil périscolaire (70 enfants), aménagement des espaces extérieurs (1 cour maternelle + préau, 1 terrain de sport, 1 parvis d’accueil pour 2 écoles, stockage). Rénovation d’un gymnase avec isolation par l’extérieur et création d’un auvent.

Concepteurs

  • PADW
  • PHARO

Commune

  • Allonnes

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Commune d’Allonnes

Thèmes

  • Architecture

Surface(s)

École : 1 777 m2 SP, 1 722,40 m2 SDOGymnase : 1 257,31 m2 SPExtérieur : 1428 m2

Coûts

École : 3 508 100 € HT (compris VRD) 3 222 000 € HT (hors VRD et matériel de cuisine) soit 1870,65 € HT/m2 SDOGymnase : 461 800 € HT (compris VRD)436 800 € HT (hors VRD)

Documents

Le terrain dédié au projet se compose d’espaces interstitiels entre les bâtiments à conserver et une dilatation en cœur d’îlots cernée d’habitats individuels.
L’analyse du site conduit à proposer une solution alternative à celle du programme, dans laquelle la cour maternelle est conservée et la nouvelle école vient se lover en cœur d’îlot, où l’espace ainsi dégagé permet une meilleure organisation des locaux. Les schémas d’organisation fonctionnelle sont donc scrupuleusement respectés.
L’auvent d’accueil et le parvis s’invitent dans l’environnement de la rue Louis Després et mettent en valeur l’entrée principale commune aux deux écoles. Il se prolonge par le préau de la maternelle pour former une coursive protégée entre les deux cours. Ce passage donne accès au hall d’entrée de la maternelle et à la cour de l’école élémentaire.
Boulevard Louis Pasteur, le porche des livraisons compose la façade urbaine de l’entrée secondaire. Les parents utilisent également cet accès pour emmener les enfants à accueil périscolaire.
Les limites de la cour élémentaire ne sont pas modifiées, à l’exception d’un léger empiètement au Nord. La forme des cours de récréation s’harmonise avec les bâtiments, tels leurs prolongements naturels. La douceur des courbes tant intérieures qu’extérieures crée une unité unissant toutes les fonctions.
Dès l’entrée, l’école s’anime de volumes et de matières alternant bardage réfléchissant, bardage bois, bardage coloré et transparences. Ces séquences, permettent aussi aux enfants et aux parents de repérer clairement les fonctions.
La salle de motricité émerge des autres bâtiments et s’affirme comme le pivot autour duquel s’organise l’ensemble des fonctions de l’école.
Le bandeau vitré et coloré formé par les baies, se prolonge le long de la coursive d’entrée en limite des deux cours, soulignant ainsi l’effet d’enveloppement de la cour élémentaire.
Le préau se déploie avec légèreté à la manière d’un origami et se prolonge pour devenir le préau de la cour maternelle. Traitée comme une séparation physique et visuelle, elle est formée de vitrages colorés et translucides, qui créent des jeux d’ombres chatoyantes, évoluant au fil de la journée et de la météo
Le Pignon ouest du restaurant scolaire constitue la 2nde entrée de l’établissement. On y retrouve une continuité de l’écriture architecturale du projet, par le dessin du porche et le bardage en aluminium brossé
Une identification claire et lisible des différentes fonctions constitue un enjeu majeur dans la perception et la compréhension des espaces et des cheminements.
Les dilatations et rétrécissement organisent la dynamique des flux avec simplicité et fluidité. Les dégagements se développent le long du projet, en une succession d’arrondis qui accompagnent en douceur le cheminement des enfants d’un espace à l’autre.
La lumière naturelle est un des axes forts du confort d’usage du projet. L’organisation de l’école maternelle autour d’un patio permet d’irriguer de lumière naturelle les dégagements. Cela donne des profondeurs de perceptions visuelles et une richesse des ambiances architecturales.
Les espaces récréatifs participent pour une part essentielle au développement sensoriel des enfants
L’essentiel des aménagements paysagers actuels est concentré sur les limites Sud et Ouest de la parcelle, créant ainsi un filtre entre les espaces extérieurs et les voies publiques. L’implantation du projet permet de les conserver et de minimiser l’impact sur les plantations existantes. Ces aménagements sont complétés dans la cour élémentaire par des arbustes et haies de charmilles créant un masque végétal sur la façade des locaux d’activité, la salle de motricité et la cour maternelle


Approche environnementale : Respect des végétaux en place, orientations sud et double orientations favorisées, éclairages zénitaux, sur-isolation et toiture végétalisée, bonne gestion des EP, raccordement au réseau de chauffage urbain
Performances énergétiques : RT 2012 – gain Bbio/Bbiomax = -28,53% – gain Cep/Cepmax = -29,70%

Bureau(x) d’études : BEC, FLK Ingénierie, ITAC
Photographe : Julien POULAIN

À voir aussi...

Ar
279

École de musique

PARIGNE L'EVEQUE
Ar
280