Mairie

13, route d 'Or, 72170 JUILLE

503

Programme

Octobre 2009 : Achat par la commune de Juillé du Vieux Château.
2010 : Concertation avec le Service Territorial de l’Architecture et du Patrimoine de la Sarthe
Début 2011 : convention d’objectif avec le CAUE de la Sarthe
Début 2012 : Choix de l’architecte : M. COHIN Laurent
Septembre 2015 : validation de l’avant projet définitif
06 juin 2016 : Inscription du logis au titre des monuments historiques
Mars et Juillet 2016 : Demande subventions (DETR, DRAC, Conseil Départemental, Région)
Septembre 2016 : Diagnostic archéologie par l’INRAP
Fin 2016 : Validation du Permis de construire
2017 : Début des travaux de restauration
Oct 2018 : Fin des travaux
Nov 2018 : Inauguration
Janv 2019 : Installation de la mairie dans le logis nommé « Logis du Guesclin »

Concepteurs

  • Architecte Laurent COHIN

Commune

  • JUILLE

Maître(s) d'ouvrage(s)

  • Mairie de Juillé

Thèmes

  • Patrimoine

Année de réalisation

2018

Surface(s)

Surface de plancher : 157.60 m²

Coûts

Acquisition : 100 000 €Coût des travaux : 469 212.79 € HT

Documents

La commune se rejouit de laisser aux générations futures cette nouvelle mairie, ce logis du Guesclin du XVème siècle, partie de notre Vieux Château construit sur des anciens thermes gallo-romains dont la tour du IIème siècle encore présente sur ce site réhabilité porte témoignage. Cet endroit si chargé d’histoire pour un petit village de 500 âmes comme le nôtre va constituer un lieu emblématique de notre patrimoine.
Cette restauration est l’écriture d’une belle histoire rendue possible par l’investissement et la qualité du travail de nombreuses personnes : élus et employés communaux, collaborateurs d’entreprises spécialisées, membres des services du patrimoine national avec notre architecte Laurent Cohin.
En ce qui concerne les aspects financiers, la gestion fut conduite avec une grande rigueur pour le respect des coûts prévus initialement et ceci constitue une profonde satisfaction pour nous au regard des nombreux appuis dont nous avons pu bénéficier.


Approche environnementale : La découverte du lieu nous plonge instantanément dans l’histoire. Cette histoire n’est pas évidemment perceptible au premier coup d’œil ; il faut longtemps regarder, puis relever, rechercher, analyser, comprendre…
Un savant mélange de traces intrigantes apparait et malgré tout, le fil conducteur semble évident : ne rien modifier … ou presque !
Les archéologues de l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives missionnés par le Service Régional de l’Archéologie ont révélé des sources historiques majeures qui ont permis de confirmer ou d’ajouter les principales dispositions architecturales à conserver dans le projet de restauration étudié par la maitrise d’œuvre.
Chaque acteur a œuvré dans le souci d’une restauration-conservation la plus authentique et la plus attachée au détail.
Pour la commune la concrétisation de ce projet a été rendu possible grâce aux revenus issus du parc éolien installé sur le territoire de Juillé depuis 2013. Allier patrimoine et innovation était essentiel pour la commune.

Financement :
Financement de l’acquisition par un emprunt en totalité
Financement des travaux
DETR : 56 520.00 €
Direction Régionale des Affaires Culturelles : 67 993.36 €
Conseil Régional : 67 993.00 €
Conseil Départemental : 67 993.00 €
Travaux d’interêt local : 10 000.00 €
Fondation du Patrimoine : 48 130.00 €
Autofinancement : 150 583.43 €

Bureau(x) d’études : Ecs Ingiénerie
Photographe : Commune de Juillé et M. LAGADEC Olivier